Recevoir la newsletter

Magazine

Deux études font la preuve des discriminations à l’accès au parc locatif privé

Les personnes dont le patronyme évoque une origine maghrébine et, pire encore, celles dont le nom évoque l'Afrique subsaharienne, ont beaucoup plus de difficultés que les personnes au nom francophone à accéder à la location. Très peu engagent des actions pour faire valoir leurs droits contre ces discriminations.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Diane Poupeau

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15