Recevoir la newsletter

Magazine

Lieux de privation de liberté : développer l’accès au numérique et protéger les patients soumis à l'isolement et à la contention

{ element.images.0.titre }}

Dans son rapport d'activité 2020, le CGLPL axe ses recommandations sur l'accès au numérique ainsi que sur la prise en charge des soins sans consentement.

Crédit photo Olivier Chassignole / AFP
Le dernier rapport d’activité du contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) axe ses recommandations sur l’importance de l’accès au numérique dans ces structures et sur un changement d’approche dans la prise en charge des soins sans consentement.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Flora Peille

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15