Recevoir la newsletter

Magazine

Le Comede lance un appel urgent aux dons

Alors qu'en 2016, ses activités ont encore progressé de 15 %, le Comité pour la santé des exilés rencontre de graves difficultés de trésorerie qui menacent ses actions.

Le Comité pour la santé des exilés (Comede) lance un "appel urgent" à la générosité. "En dépit des soutiens importants confirmés de la part de nombreux partenaires au cours du premier semestre 2017, explique son président, Didier Fassin, dans une lettre ouverte publiée sur le site du comité, la suppression de plusieurs financements publics annoncés au cours de l’été, combinée aux délais de versement de plus en plus longs des fonds européens, entraînant d’importants problèmes de trésorerie, menace à court et moyen terme les actions du Comede en faveur des exilés alors même que les besoins de soins et d’accompagnement sont toujours plus pressants."

Le Comede intervient dans plusieurs dispositifs d'accueil : le centre de santé de l’hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne), l’espace santé-droit de l’hôpital Avicenne (Bobigny, Seine-Saint-Denis) et le centre d'accueil, de soins et d'orientation (CASO) de Médecins du monde à Marseille. Il assure également des permanences téléphoniques, organise des formations, publie des documents à destination des professionnels et des exilés ou encore participe à 42 groupes de travail (expertise et plaidoyer) sur le thème de la santé et de l’accès aux soins et aux droits des migrants. En 2016, "dans un contexte de crise de la protection des personnes exilées", ses activités ont encore progressé de 15 %, souligne Didier Fassin.

Auteur

  • Marion Esquerré

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15