Recevoir la newsletter

Magazine

Emploi : ATD quart monde plébiscite le modèle des « Territoires zéro chômeur de longue durée »

{ element.images.0.titre }}

ATD quart monde alerte sur les restrictions de modalités de droits à l'assurance chômage.

Crédit photo Thibaut Durand / Studio Hans Lucas via AFP
Les discussions prévues le 9 novembre en commission mixte paritaire inquiètent ATD quart monde. Pour ce dernier, les moyens affichés par le gouvernement pour parvenir au plein emploi dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage tendent à précariser davantage les personnes privées de travail tout en les rendant coupables de leur situation.

« Il faut en finir avec cette culpabilisation des personnes privées d’emploi et inverser le discours. La réalité, c’est que les offres qui ne trouvent pas preneurs sont souvent indignes », déclare dans un communiqué Jean-Christophe Sarrot, responsable du département « emploi-formation » d’ATD quart monde, à la veille de la commission mixte paritaire programmée le 9 novembre.

La crainte de l’ONG : un durcissement des règles d’indemnisation des demandeurs d’emploi, comme le laissent penser des amendements déjà adoptés lors des discussions sur les mesures à prendre d’urgence en vue du plein emploi.

960 € mensuels en moyenne

« Dans un contexte de baisse du chômage en France et de tensions de recrutement dans certains secteurs économiques, ressurgit ainsi l’imaginaire selon lequel le chômeur serait responsable de sa situation et qu’il faudrait donc multiplier les mesures coercitives », souligne ATD quart monde. Pourtant, aucune étude ne prouve que le retour à l’emploi tient à la réduction des droits à l’assurance chômage. Alors que les personnes indemnisées représentent 38 % de celles inscrites à Pôle emploi, l’allocation moyenne s’élève à 960 € mensuels.

Un plein emploi « décent » repose sur la création de postes utiles et durables à l’échelle locale, financés par le coût public du chômage, estime l’association. En ce sens, le dispositif « Territoires zéro chômeur de longue durée » (TZCLD), qui vient de s’étendre, représente, à ses yeux, un exemple de réussite dont les services de l’Etat devraient s’inspirer.

 

Auteur

  • La rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15