Menu
S'identifier

DEPENDANCE I 02.05.2019

Grand débat : "Les personnes les plus fragiles sont les grandes oubliées"

Par le biais d’un communiqué de presse, la FNAAFP/CSF s’est dite "extrêmement déçue" par la conférence de presse d’Emmanuel Macron. En effet, selon elle, "aucune nouvelle mesure ne concerne directement les plus fragiles d’entre nous".

Auteur

  • PIXEL6TM

Si Emmanuel Macron a évoqué le sujet du grand âge lors de sa conférence de presse du 25 avril, en évoquant notamment "nos concitoyens en situation de dépendance", il n’a pas vraiment fait avancer le schmilblick. En effet, il n’a fait aucune annonce en ce sens, repoussant à cet automne, et la future loi Grand âge et autonomie, toutes les grandes décisions. Mais, à en croire les réactions à l’issue de cette prise de parole du chef de l’Etat, ce n’est pas le seul secteur a avoir été oublié. Ainsi, de manière générale, la FNAAFP/CSF (Fédération Nationale des Associations de l'Aide Familiale Populaire/Confédération Syndicale des Familles) a déploré qu’"aucune nouvelle mesure ne concerne directement les plus fragiles d’entre nous".

Et la Fédération de lister tout ce qu’elle aurait pourtant aimé voir dans les annonces présidentielles : "Rien sur le pouvoir d’achat des plus modestes, alors que de nombreuses personnes n’arrivent pas à boucler les fins de mois. Rien pour rendre accessible à toutes et tous le logement, outil essentiel d’insertion dans notre société, et alors même que le nombre de personnes qui vivent dans la rue ne cesse d’augmenter. Rien de concret pour les personnes âgées qui sont en difficulté pour faire face à l’arrivée de la perte d’autonomie. Rien pour les personnes en situation de handicap qui vivent ou survivent avec des prestations et des prises en charge très insuffisantes".

C’est pourquoi, elle se dit "extrêmement déçue par ses annonces" et "inquiète pour l’avenir". Et de demander "des mesures fortes" dans quatre domaines "essentiels" : "l’amélioration du pouvoir d’achat, et notamment pour les plus fragiles d’entre nous" ; "l’accès à un logement décent pour toutes et tous" ; "une plus grande justice fiscale permettant une meilleure répartition des impôts et le maintien des services publics essentiels à notre vivre ensemble" et "des mesures de financement solidaires à la hauteur des enjeux pour la perte d’autonomie liée à l’avancée en âge".

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format