Recevoir la newsletter

Magazine

Ehpad : les résidents autorisés à sortir de leur établissement

{ element.images.0.titre }}

Les sorties d'Ehpad sont à nouveau autorisées

Crédit photo Martin BUREAU / AFP
Selon le nouveau protocole publié vendredi 12 mars, les personnes âgées ayant reçu leurs deux injections pourront se rendre chez leurs proches, sans se faire tester, ni s’isoler. Les personnes non vaccinées pourront, elles aussi, sortir mais en respectant une période d’isolement à leur retour.

Il était attendu depuis plusieurs semaines, il a enfin été publiquement présenté. Le nouveau protocole sanitaire applicable dans les établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et les unités de soins de longue durée (USLD). Après la décision du Conseil d’Etat et d’âpres négociations avec les acteurs du secteur, le ministère des Solidarités et de la Santé a donc dévoilé vendredi 12 mars de nouvelles recommandations. Celles-ci permettent aux directeurs de structures « d’organiser un retour progressif à la vie sociale dans leurs établissements » et « d’alléger les contraintes de la vie quotidienne » des résidents.

Dans les faits, dès le samedi 13 mars, les personnes âgées ayant reçu deux injections pourront se rendre chez leurs proches, sans se faire tester ni devoir s’isoler. Les personnes non vaccinées seront elles aussi autorisées à sortir mais devront respecter un isolement de sept jours à leur retour dans l’établissement, sans « activités collectives ni repas collectif ». Et elles devront effectuer un test RT PCR à J+4 et J+7. « Les résidents, quel que soit leur statut vaccinal et immunitaire, doivent retrouver les mêmes droits que le reste de la population, comme la possibilité de voir leurs proches, à l’extérieur ou à l’intérieur de l’établissement », justifie Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’autonomie, dans un communiqué. Le document spécifie cependant que « les sorties dans la famille ne sont pas autorisées dans les zones où un confinement local est en vigueur sauf dérogations exceptionnelles ».

Encourager les professionnels à se faire vacciner

Le protocole précise que chaque direction d’établissement doit élaborer ces mesures d’assouplissement « après concertation collégiale avec l’équipe soignante, notamment le médecin coordonnateur, ou en son absence des partenaires extérieurs (ex. : astreintes gériatriques du territoire) en fonction de la situation sanitaire de la structure, et dans le respect des préconisations délivrées par l’agence régionale de santé ». Les résidents et les familles doivent être aussi consultés. Il est souligné toutefois que « la détection d’un cas parmi les résidents ou les professionnels des Ehpad et USLD doit conduire à une remise en cause immédiate des mesures d’assouplissement dans les établissements touchés ». C’est pourquoi, compte tenu de la situation sanitaire, le ministère ajoute que « les mesures sanitaires doivent être maintenues : gestes barrières, isolement des cas contacts pendant 7 jours, isolement des cas confirmés pendant 10 jours, dépistage régulier des résidents et des professionnels ».

Enfin, les recommandations rappellent l’enjeu éthique de la vaccination des professionnels. « Cet acte citoyen relève de leur responsabilité personnelle, dans leur intérêt propre, mais aussi afin de protéger les personnes âgées accompagnées ainsi que leurs collègues. […] Sans une vaccination massive des professionnels, un retour à la normale dans les établissements ne sera pas possible. »

Auteur

  • Maxime Ricard

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15