Recevoir la newsletter

Magazine

Plexiglas dans les parloirs : un dispositif trop épais est illégal, selon la justice

{ element.images.0.titre }}

Les plexiglas mis en place dans les parlois de la maison d'arrêt de Seysses obligent les détenus à hurler pour communiquer avec leurs familles.

Crédit photo LIONEL BONAVENTURE / AFP
Saisi par cinq détenus du centre pénitentiaire de Seysses (Haute-Garonne), le tribunal administratif de Toulouse, dans une décision rendue le 18 février, enjoint l’administration de garantir des conditions de visite respectueuses du droit au maintien à la vie familiale. Le dispositif installé empêche les détenus de s’entretenir normalement avec leurs proches.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Olivier Hielle

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15