Recevoir la newsletter

Magazine

Mobilisation nationale : une tribune des écoutants des SIAO privés de Ségur

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo Myriam Tirler / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Alors que le secteur de l’accompagnement médico-social connaît une grave crise en termes de recrutement et de salaire, le gouvernement a décidé d’exclure l’ensemble des professionnels des SIAO (Service intégré d’accueil et d’orientation) des mesures de revalorisation salariale du  Ségur de la santé. Dans le cadre de la journée d'action nationale du 15 novembre, le SIAO de Seine-Saint-Denis fait valoir le travail de ses intervenants sociaux.

Décrocher le téléphone et écouter une mère expliquer la raison pour laquelle elle et ses deux enfants sont sur le trottoir avec leurs valises. Décrocher le téléphone et écouter un homme expliquer qu’il vit à la rue depuis plusieurs mois, qu’il va bientôt perdre son emploi, qu’il ne tiendra pas. Décrocher le téléphone et écouter une femme de 70 ans demander de l’aide, son mari suit une chimiothérapie, ils ont épuisé leurs derniers relais familiaux, ils seront à la rue ce soir. Décrocher le téléphone et écouter une femme expliquer les violences qu’elle subit. Elle n’a pas encore réussi à partir de chez elle avec ses enfants, ça viendra un jour. Décrocher le téléphone et écouter une jeune femme enceinte parler de ses craintes, elle accouche dans trois mois, elle vit à la rue.

Décrocher le téléphone et tenter de rassurer la mère et ses deux enfants. La demande est enregistrée, une chambre est recherchée, il n’y a plus qu’à espérer. Décrocher le téléphone et soutenir psychologiquement cet homme sans abri. Savoir qu’il n’y aura probablement pas de place pour lui ce soir, mais l’orienter vers des accueils de jour et chercher les mots pour le faire tenir.  Décrocher le téléphone et démêler la situation de ce couple de 70 ans. L’accompagnement médical est-il correctement enclenché ? Quelle est la fréquence des soins, y a-t-il un secteur à privilégier ? Lancer la demande et attendre une réponse qui sera probablement négative dans un premier temps. Décrocher le téléphone et tenter d’accompagner cette femme victime de violence vers une démarche de départ du logement conjugal. Une procédure de mise en sécurité pourra ensuite être déclenchée.   Décrocher le téléphone et orienter cette jeune femme enceinte vers les partenaires adaptés, elle n’a jamais été suivie pour sa grossesse. Lui expliquer les démarches à réaliser afin d’être accompagnée, puis lancer une recherche de place et attendre.

En première ligne et exclus

Décrocher le téléphone et accueillir nuit et jour, en semaine et le weekend les témoignages de détresse des personnes se retrouvant dans des situations dramatiques. Les écouter, les rassurer, les soutenir, les orienter, c’est les accompagner dans l’espoir d’une issue favorable. Leur proposer une solution temporaire, ou leur expliquer qu’il n’y en a pas pour le moment, qu’il faut attendre. Auprès des personnes qui sont hébergées par le 115 (à l’hôtel social ou en centre d’hébergement), expliquer les règles, faire de la médiation en cas de conflit, décider de mettre fin à une prise en charge. Telles sont les missions quotidiennes des écoutants sociaux.

Passer ensuite le relais à d’autres professionnels du SIAO qui à leur tour vont travailler à la construction d’un parcours, en coordonnant les acteurs, en identifiant les besoins spécifiques, en recherchant des solutions adaptées, en expliquant le système social aux professionnels et aux personnes accueillies et accompagnées.

Le SIAO est composé de professionnels qui constituent une chaine d’intervenants sociaux mettant tout en œuvre pour construire un parcours d’insertion adapté aux besoins des personnes. En contact direct avec les ménages fragiles qui les sollicitent, confrontés quotidiennement à la souffrance d’autrui et à la violence qu’elle représente, en première ligne pour accueillir une détresse parfois sans solution, impliqués malgré tout, ils écoutent, orientent, analysent, recensent, et accompagnent les personnes en situation de précarité vis-à-vis du logement.

Nous, SIAO de Seine-Saint-Denis*, dénonçons vigoureusement le choix du Gouvernement d’exclure les professionnels du SIAO, pourtant travailleurs de première ligne, du bénéfice de la prime Ségur. Nous nous mobilisons ce mardi 15 novembre pour mettre en lumière le caractère injuste de cette décision, qui, en outre, ne fait qu’aggraver la tension de ce secteur. Les SIAO ne pourront plus remplir leurs missions si les professionnels concernés choisissent, à juste titre, de se tourner vers des postes aux salaires plus dignes.

Pour aller plus loin : debat.ash@info6tm.com

 

*Interlogement93, association opératrice du SIAO en Seine-Saint-Denis, est un réseau fédératif regroupant 42 associations de Seine-Saint-Denis qui a pour mission la mise à l’abri, l’hébergement et l’accès au logement des personnes en situation de précarité.

Auteur

  • Interlogement 93

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15