Recevoir la newsletter

Magazine

EDITO - Bas de laine et cols roulés

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo Emmanuel DUNAND / AFP

Une fois de plus, nous allons décevoir. Non, les ASH ne relaieront pas en avant-première la tendance col roulé échancré qui devrait faire fureur à la « Fashion Week » 2023 grâce à notre ministre de l’Economie. C’était tentant, mais non, ce n’est pas le sujet. Fidèles à nous-mêmes, nous restons pour cette saison les chevaliers servants de la sobriété et les contemplateurs du nouveau projet de loi de finances de la sécurité sociale (PLFSS). Inspectons donc les millions et milliards qui, sans strass ni paillettes, reviendront à nos métiers.

Pour faire face à l’inflation et aux dépenses énergétiques à venir, le gouvernement accorde 440 millions d’euros aux établissements sociaux et médico-sociaux. Ces sommes devraient être débloquées et réparties sur le territoire par les agences régionales de santé pour abonder dès 2022 les budgets des ESMS. Pour l’an prochain, 670 millions supplémentaires sont prévus.

 

Question d'arithmétique

Pour l’instant, bon nombre de structures ont avancé sur leurs trésoreries les montants des revalorisations du Ségur de la santé. Au plan comptable, cette ligne relève, certes, du projet de loi de finances rectificatif déjà adopté auparavant, pour couvrir les dépenses engagées en 2022. Mais concernant les salaires versés en 2023, ils seront compris dans le pack PLFSS qui nous occupe. Autant dire qu’entre budget de chauffage et ressources humaines, le melting-pot risque de faire des dégâts.

Les dépenses dédiées à l’autonomie, elles, vont progresser de 5,2 %, soit une enveloppe d’environ 1,5 milliard d’euros. Ovations, s’il vous plaît ! Et l’autonomie à domicile verra la création de 4 000 places en Ssiad (services de soins infirmiers à domicile). Par ailleurs, deux heures hebdomadaires seront ajoutées aux plans d’aide des bénéficiaires de l’APA. Mais attention, en étroite collaboration avec les départements. Pour ce qui concerne les Ehpad, 3 000 postes seraient financés en 2023. La projection laisse pensif car les promesses de la campagne présidentielle annonçaient 50 000 postes pour l’ensemble du quinquennat. Or 3 000 multiplié par 5, si l’arithmétique reste une science fiable, devrait conduire à un résultat de 15 000 postes sur cinq ans.

Ça pique, ça gèle, ça fait froid. « Je suis fière de diriger une équipe qui s’investit pleinement dans l’accompagnement des autres », nous écrit cette semaine la directrice d’un Ehpad. Heureusement que l’engagement humain contribue à relever les défis. Pour passer l’hiver, nous adopterons donc les ponchos de laine en lieu et place des cols roulés. N’en déplaise aux cravates.

Auteur

  • Lou Dantin

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15