Recevoir la newsletter

Magazine

Détention : le septième art derrière les barreaux

{ element.images.0.titre }}

Projection d'un film au studio de cinéma Image et Mouvement à la prison des Baumettes 

Crédit photo Edouard Hannoteaux
A la prison des Baumettes, à Marseille, l’association Lieux fictifs initie les détenus au cinéma. Dans le cadre d’un festival, ils reçoivent une formation à la critique et à l’analyse de l’image. Et peuvent ensuite être membres du jury et se rendre à la remise du prix Renaud-Victor.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Yasmine Sellami

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15