Recevoir la newsletter

Magazine

« L’adoption transnationale est une migration forcée »

{ element.images.0.titre }}

Réalisatrice des documentaires Ouvrir la voix et Une histoire à soi, la sociologue et militante Amandine Gay est l’auteure d’Une poupée en chocolat (éd. La Découverte, 2021).

Crédit photo Otto Zinsou
Née sous X, Amandine Gay, réalisatrice et sociologue, qui se définit comme afroféministe, a été adoptée à l’âge de 5 mois par un couple blanc. Partageant sa vie entre recherche, création et militantisme, l’adoption s’inscrit, selon elle, dans une histoire de domination et de violences.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • propos recueillis par Brigitte Bègue

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15