Recevoir la newsletter

Magazine

Grand âge : des ateliers mémoire fondés sur les archives de Ouest-France

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo Philippe Renault / Ouest-France
Depuis novembre 2020, le quotidien régional Ouest-France propose aux Ehpad de la région des diaporamas regroupant ses « unes » historiques. Un moyen de réveiller les souvenirs des résidents et de favoriser les échanges. A terme, le journal souhaite élargir sa solution à l’ensemble du territoire.

La mare d’un agriculteur sarthois asséchée au point que le sol se craquelle en une étrange mosaïque de terre. En arrière-plan, deux vaches derrière des barbelés, dont l’une semble fixer nonchalamment l’objectif. Ce cliché en noir et blanc, qui illustre l’intense épisode de sécheresse ayant affecté une partie de l’Europe en 1976, compte parmi les nombreuses photographies que le journal Ouest-France a exhumées de ses archives pour alimenter sa bibliothèque numérique : « Les albums de notre Histoire ». Lancée il y a moins d’un an, cette base de données sert de support aux animateurs souhaitant mettre en place des ateliers mémoire au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Sur une plateforme dédiée, les professionnels peuvent choisir parmi différents diaporamas : années 50, 60 ou 70, « La saga des paquebots géants », « Le train à la conquête de l’Ouest », mais aussi des thématiques plus locales comme « L’école dans les années 1960 à Rennes ». Pour chaque diapositive, un titre évocateur et un court texte accompagnent la photographie pour la contextualiser. « L’atelier permet un travail de réminiscence. Les photos évoquent la jeunesse des résidents et ramènent des souvenirs très personnels », rapporte Anne-Sophie Mureau, animatrice à l’Ehpad Beaulieu du Mans (Sarthe), qui a réalisé en juillet dernier un atelier « années 50 ». Des moments marquants de cette décennie ont pu être abordés, tels que la reconstruction de certaines villes dans un urbanisme moderne, l’arrivée d’appareils électroménagers, des événements sportifs ou politiques. « Chaque sujet parle à au moins une personne de l’assemblée », assure l’animatrice. A cette occasion, Mathilde(1) s’est par exemple souvenue de sa toute première télévision. « A l’époque, les télés fonctionnaient avec une pièce et lorsqu’elles s’arrêtaient il fallait en remettre une dans le monnayeur », se rappelle-t-elle. Pour l’octogénaire, l’atelier a également permis d’instaurer le débat et de nouer des liens. « Lorsque nous arrivons ici, nous ne connaissons personne, nous nous sentons perdus, confie-t-elle. J’ai pu échanger et rencontrer du monde lors de cette activité. »

Plus de contenus généralistes

Pour le moment, le dispositif est soutenu par les conseils départementaux d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan, de Loire-Atlantique et de l’Orne. Si un département finance l’initiative, Ouest-France met sa solution à disposition des Ehpad du territoire. « Le conseil départemental nous donne la liste de toutes les résidences que nous contactons ensuite pour leur présenter l’outil », explique Eric Jus, chargé de la coordination et des projets à la direction commerciale. Près de 800 établissements ont ainsi été démarchés sans que le journal sache exactement combien ont effectivement mis en place les ateliers. Le titre de presse souhaite dorénavant développer davantage de contenus généralistes pour les proposer au-delà de sa zone de diffusion (Pays de la Loire, Normandie, Bretagne). « Ce qui fonctionne ici peut très bien être reproduit ailleurs », soutient Eric Jus qui reçoit régulièrement des propositions de thématiques. Ouest-France propose un accès gratuit à sa plateforme jusqu’à la fin de l’année 2021 aux Ehpad désirant tester le dispositif.

Notes

(1) Prénom d’emprunt.

Contact : les-aines@ouest-france.fr

Auteur

  • Marie Nahmias

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15