Recevoir la newsletter

Magazine

Une plateforme transversale dédiée à l’insertion des réfugiés

{ element.images.0.titre }}

Entretien individuel au sein de la plateforme Route 37.

Crédit photo Route 37
Mis en place début 2020, le dispositif départemental Route 37, en Indre-et-Loire, propose d’accompagner les réfugiés tant dans leur parcours d’accès à l’emploi que dans leur recherche de logement et dans l’apprentissage de la langue française.

Les réfugiés avec un niveau fragile de français et peu de bagage professionnel sont ceux qui peinent le plus à s’insérer. C’est pour faciliter leur intégration que la plateforme Route 37 est née. Ce programme départemental, d’une durée totale de trois ans, s’inscrit dans le cadre des appels à projets nationaux PIC (plan d’investissement dans les compétences) lancé par le ministère du Travail pour l’intégration professionnelle des réfugiés. Il réunit dix acteurs en Indre-et-Loire pour offrir un accompagnement global en un même lieu. « Nous voulons apporter une réponse collective », explique Marie Sergent, responsable du volet « emploi » de la plateforme, qui travaille pour Entraides et solidarités, l’association de Tours qui porte le projet.

Dans cette démarche collective, chacun des partenaires du consortium apporte sa pierre à l’édifice. L’organisme Atouts et perspectives à tout âge propose, par exemple, un chantier d’insertion autour du maraîchage adapté aux réfugiés. « Le matin, les personnes sont sur les chantiers, elles découvrent le métier et les codes liés à cet emploi, tandis que, l’après-midi, elles suivent des cours de français intensifs axés sur leurs pratiques professionnelles. Pour le maraîchage, elles apprennent le vocabulaire de la saisonnalité, les légumes, les fruits… », détaille Marie Sergent. Une autre structure du programme, Mobilité Emploi 37, s’engage quant à elle à mettre une partie de sa flotte de scooters, de voitures et de vélos électriques à disposition des réfugiés accompagnés par la plateforme, dès lors qu’ils ont en vue un emploi ou une formation. Parallèlement, le Centre ressources information accompagnement pour le développement des compétences de base en Indre-et-Loire (Cria 37) doit effectuer chaque année une centaine de bilans linguistiques, et la mission locale s’est engagée à accompagner des jeunes réfugiés par le biais de ses actions classiques : proposition de stages, aide à la rédaction de curriculum vitae…

Pas de doublon avec l’existant

Pour le volet « logement », là encore, l’accompagnement se veut global, assure Lydy Da Silva Lagarto, responsable de la plateforme dédiée. « Nous faisons également du soutien à la parentalité, nous accompagnons sur les problématiques d’addiction, de violences conjugales. Notre équipe est d’ailleurs composée d’éducatrices spécialisées, d’une conseillère en économie sociale et familiale et d’une assistante sociale. »

Si Route 37 s’appuie sur les compétences des dix organismes qui constituent la plateforme, le but est aussi d’interagir avec le maillage territorial. Et pas question de faire doublon avec l’existant, souligne Marie Sergent : « Notre idée est de travailler en lien avec les associations qui ne font pas partie du consortium et les structures de droit commun qui proposent déjà des actions sur le sujet. »

Seul bémol : les mesures d’accompagnement proposées par Route 37 durent au maximum une année. Une marge de manœuvre qui s’avère parfois trop courte, selon la responsable de la plateforme « emploi ». « Il peut être compliqué en un an d’accompagner des personnes avec un petit niveau de français et peu de formation pour qu’elles décrochent un CDD, un CDI ou intègrent une formation qualifiante. »

Auteur

  • Marie Nahmias

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15