Recevoir la newsletter

Magazine

Apatrides : développer des alternatives à la rétention administrative

{ element.images.0.titre }}

Selon le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR), actuellement, en Europe, 600 000 personnes sont en situation d’apatridie.

Crédit photo Jérémie Lusseau / Hans Lucas / AFP)
Dans son dernier rapport, Forum réfugiés-Cosi dénonce la prise en charge inadaptée des personnes apatrides placées en centre de rétention administrative. L’association invite les pouvoirs publics à renforcer la formation des professionnels concernés et à développer des alternatives à la rétention.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Flora Peille

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15