Recevoir la newsletter

Magazine

Emigration étudiante : les filles des milieux populaires repartent davantage des grandes villes

{ element.images.0.titre }}

16 % des femmes de 20 à 24 ans diplômées du supérieur partent des villes de plus de 200 000 habitants.

Crédit photo GalakticDreamer - stock.adobe.co
Une étude de l’Ined menée par des sociologues montre que les jeunes femmes rencontrent plus de difficultés économiques et relationnelles que leurs homologues masculins à rester dans les grandes villes où elles sont parties étudier. Un constat accentué chez les étudiantes issues des classes populaires.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Marie Nahmias

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15