Recevoir la newsletter

Magazine

Métiers du soin et de l’intervention sociale : une charte pour mieux intégrer les personnes handicapées

{ element.images.0.titre }}

La Charte Handiss'pensables vise à favoriser l'emploi des personnes handicapées dans les métiers du soin et de l'intervention sociale

Crédit photo LIGHTFIELD STUDIOS - stock.adobe
L’association OETH (objectif emploi des travailleurs handicapés) a élaboré une charte visant à renforcer l’inclusion des personnes en situation de handicap dans les métiers du soin et de l’intervention sociale. Elle a été signée, lundi 27 juin, par six acteurs majeurs de l’emploi et de la formation.

Alors que les métiers de l’intervention sociale et du soin sont confrontés à une crise d’attractivité et à une importante pénurie de personnel, l’association OETH (objectif emploi des travailleurs handicapés) ne se résigne pas. « Convaincue que c’est en renforçant une expertise collective et sectorielle développée avec l’ensemble des parties prenantes que le secteur pourra répondre aux enjeux d’attractivité et à des objectifs ambitieux d’emploi de travailleurs handicapés », elle a initié la Charte Handiss'pensables.

Il s'agit là d'un engagement pris par les acteurs de l’emploi, de la formation et du secteur sanitaire, social et médico-social privé non lucratif pour le recrutement de personnes en situation de handicap dans les métiers de l’intervention sociale et du soin. Ce texte a été signé lundi 27 juin par six acteurs majeurs du secteur (1).

Mieux repérer les profils

Face aux « très fortes tensions en matière de recrutement » et en plus des revalorisations déjà accordées, ces partenaires s’engagent à « développer l’accès des personnes en situation de handicap à l’emploi et aux diplômes du secteur de l’intervention sociale et du soin ». Pour cela, ils souhaitent « améliorer le repérage des profils adaptés à l’exercice des métiers de l’intervention sociale et du soin par une meilleure sensibilisation et formation des acteurs de l’orientation et du service de l’emploi, une communication accrue sur les prérequis et les conditions d’exercice des métiers ».

Ils entendent aussi « développer l’accès effectif des personnes en situation de handicap aux diplômes et aux métiers de l’intervention sociale et du soin en particulier par la voie de l’apprentissage ». A noter que cette charte a déjà été signée par plusieurs acteurs majeurs du handicap, comme la Croix-Rouge française, le Groupe SOS, la fondation Ove, APF France handicap et l’Apajh.


(1) Association Arpejeh (Accompagner la réalisation des projets d'études de jeunes élèves et étudiants handicapés), CFEA (Collectif France pour la recherche et la promotion de l'emploi accompagné), Cheops (Conseil national handicap & emploi des organismes de placement spécialisés), Opco santé (opérateur de compétences du secteur privé de la santé), Ugecam (Union pour la gestion des établissements de l'assurance maladie) et Unaforis (Union nationale des acteurs de formation et de recherche en intervention sociale).

Auteur

  • La Rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15