Recevoir la newsletter

Magazine

Ocean Viking : la justice refuse de mettre fin à la zone temporaire d’attente

{ element.images.0.titre }}

Le navire Ocean Viking a pu accoster dans le port militaire de Toulon le 11 novembre, après s'être fait refoulé par les autorités italiennes. Plus de deux cents personnes étaient à bord. 

Crédit photo Vincenzo Circosta / AFP
Saisi par l’association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (ANAFÉ), le juge des référés du Conseil d’Etat estime que les passagers ne subissent aucune atteinte grave et manifestement illégale à leurs libertés fondamentales.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Olivier Hielle

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15