Recevoir la newsletter

Magazine

Les demandes d'asile repartent à la hausse

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo AFP
A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés du 20 juin, l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et Forum réfugiés rendent publics leurs rapports annuels. Après un ralentissement dû à la Covid-19, les demandes d'asile ont augmenté en 2021.

Les demandes d’asile en France en 2021 ont continué à être marquées par la crise sanitaire qui a pesé sur les déplacements internationaux. Pour autant, la situation évolue. « Bien que demeurant à un niveau inférieur à celui de 2019, la demande d’asile a enregistré une hausse de 6,8 % par rapport à l’année précédente et a ainsi dépassé les 103 000 demandes de protection internationale », stipule le rapport annuel de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides), publié le 20 juin, journée mondiale des réfugiés.

L'organisme indépendant comptabilise 66 230 premières demandes de majeurs, 867 premières demandes de mineurs non accompagnés, 22 159 premières demandes de mineurs accompagnés, 13 808 demandes de réexamen et 100 de réouverture.

 140 000 décisions rendues en 2021

« Malgré la persistance de contraintes liées à la crise sanitaire, (…) l’année 2021 aura été, pour l’Ofpra, une année historique en termes d’activité décisionnelle, avec près de 140 000 décisions rendues sur des demandes d’asile, soit un niveau d’activité en hausse de 55 % par rapport à 2020 et de 16 % par rapport à 2019 », souligne Julien Boucher, directeur général de l’Ofpra.

L'Afghanistan demeure - depuis 2018 - le premier pays de provenance des demandeurs d’asile :  14 475 demandes supplémentaires venues de Kaboul ont été enregistrées après que les Talibans ont repris le pays en août dernier, Les réfugiés viennent ensuite principalement de la Côte d’Ivoire et du Bengladesh.

« Violations répétées du droit d’asile »

Le 20 juin, l’association Forum réfugiés publiait, elle aussi, son rapport annuel, qui dresse un état des lieux de l’asile en France et en Europe sur l’année écoulée. Premier constat : le nombre de personnes en situation de déplacement forcé dans le monde (plus de cent millions), parmi lesquelles les réfugiés (36 millions), demandeurs d’asile ou apatrides, est au plus haut niveau depuis 1945. « Quant aux demandes d’asile en Europe (535 000) et en France (107 000), après la baisse constatée en 2020 en raison des restrictions imposées en matière de mobilité, elles ont retrouvé en 2021 un niveau élevé », assure l’association.

Au-delà des chiffres, le rapport déplore « des difficultés persistantes pour accéder à la demande d’asile en Ile-de-France » et rappelle « les violations répétées du droit d’asile à la frontière franco-italienne ».

Si 2021 marque donc une hausse des déplacements et des demandes d’asile, l’année en cours devrait accélérer cette augmentation en raison du conflit en Ukraine débuté en février. Cette guerre « modifie les ordres de grandeur par l’ampleur des déplacements forcés qu’elle génère (14 millions de personnes à la mi-mai, dont 6 millions de réfugiés et 8 millions de déplacés internes) », constate Forum réfugiés.

Auteur

  • Maxime Ricard

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15