Menu
S'identifier

société I 10.04.2019

ODAS : un rappel dans l’attente d’être entendu

Le grand débat national est terminé, nombreux sont ceux qui attendent les décisions qui vont en découler, les annonces du président de la République sont prévues pour la mi- avril. L’Odas, qui a contribué, rappelle ces propositions en espérant qu’elles soient entendues.

Auteur

  • NATHALIE AUPHANT (PIXEL6TM)

L'Observatoire national de l'action sociale (ODAS) fait partie des nombreux contributeurs au grand débat national. Lundi 8 avril alors qu’Édouard Philippe, le Premier ministre, a fait la synthèse de cette concertation, cet observatoire a rappelé ses propositions et plus particulièrement deux d’entre elles.

La première concerne le fait de diversifier les contributions éducatives. Concrètement l’Odas propose que les écoles soient mieux intégrées dans leur environnement institutionnel et humain, avec les institutions et les forces vives de leur territoire. Pour se faire, les maires pourraient multiplier les actions de soutien éducatif, en s’appuyant sur les bénévoles de la commune, ou encore favoriser la multiplication dans les écoles de réseaux de soutien à la parentalité, de clubs intergénérationnels, etc. Les maires ne sont pas les seuls à pouvoir agir, les présidents des Conseils départementaux ont également un rôle à jouer, selon l’Odas. Ces derniers, en tant qu’acteurs de la prévention de l’exclusion et de la protection de l’enfance, pourraient organiser dans les écoles et collèges des antennes d’animation sociale avec les travailleurs sociaux, afin de renforcer les liens avec les familles.

La deuxième proposition essentielle pour l’Odas est de redéfinir la place des personnes âgées dans la société car si la question du "soutien aux personnes âgées" est évoquée lorsque l’on parle des séniors, la réalité démontre que la majorité d’entre eux n’ont aucun besoin d’aide, l’Odas insiste donc sur la richesse qu’ils peuvent constituer.  Ils pourraient ainsi être mobilisés notamment pour "accroitre davantage dans les communes l’offre périscolaire si précieuse pour la socialisation des enfants". En parallèle et dans le cadre de la protection de l’enfance, l’Odas envisage de multiplier les expériences de tutorat avec des séniors ou encore de "fixer comme objectif symbolique de faire de chaque aîné un acteur éducatif" dans la société.

A savoir si ces propositions seront entendues, réponse lors des annonces d’Emmanuel Macron.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format