Menu
S'identifier
Protection sociale – Santé

Coronavirus : les personnes fragiles doivent faire l’objet de messages spécifiques


Publié le : 16.03.2020 I Dernière Mise à jour : 16.03.2020
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Sophie Massieu

Le Haut conseil à la santé publique vient d’émettre des recommandations en matière de communication en direction des usagers les plus fragiles, pour assurer une meilleure prévention chez ces patients à risque de forme sévère de COVID-19.

Elles ont plus de 70 ans, vivent avec des maladies chroniques (diabète, troubles respiratoires…), sont obèses. Tout ceci en fait des patients à risque de formes sévères de COVID-19. Comme telles, elles doivent recevoir, préconise le Haut conseil à la santé publique, dans un courrier adressé le 14 mars dernier au directeur général de la santé, une information spécifique, premier outil de prévention.

« Il est essentiel de s’assurer que ces personnes reçoivent des informations sur la nécessité de se protéger », écrit le président du Haut conseil de la santé publique, le professeur Franck Chauvin. Avant de préciser que cette information « devra être adaptée à leur pathologie ainsi qu’au degré de compréhension du patient ».

Rappel des mesures barrières 

Première précaution : le message doit être délivré, recommande cette instance, de façon individuelle, par le médecin traitant d’abord, par les soignants ensuite. Tous les types de support sont possibles (vidéo, mail, téléphone…) et il peut être utile d’accompagner ce premier étage de la prévention de séances d’éducation au lavage de mains ou au port de masque.

Quant au contenu, il doit traiter de la description des symptômes, des premières choses à faire en cas d’apparition des premiers signes de la maladie, des numéros de téléphone à composer, de la consigne de ne pas suspendre sans avis médical les traitements de fond de la pathologie préexistante… Le rappel des mesures barrière, renforcées pour ces publics fragiles, doit aussi être réalisé et le statut vaccinal du pneumocoque doit être vérifié.            

Outre la question de l’information des usagers, le Haut conseil à la santé publique détaille aussi des mesures à mettre en place pour la prise en charge de ces malades, dont certaines regardent les personnels du secteur social et médico-social, comme de favoriser les consultations sur rendez-vous, ou la télémédecine.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format