Recevoir la newsletter

Placés, mais pas séparés : l'expérience des « maisons des fratries »

Article réservé aux abonnés

HL -FRANCE - PLESTAN - L ENVOL

Une sœur aînée joue avec ses deux frères à la maison des fratries de Plestan.

Crédit photo Jean-Michel Delage
Dans les Côtes-d’Armor, l’association L’Envol a créé, il y a quelques mois, deux « maisons des fratries » pour que frères et sœurs puissent rester ensemble. Reportage dans l’une d’elles, à Plestan.
 
 

C’est une belle maison en pierre qui surplombe un jardin verdoyant. Une bâtisse comme une autre, dans ce lotissement. Dans l’entrée, une dizaine de paires de chaussures d’enfants et un porte-manteau familial bien garni. Au milieu de la cuisine baignée de lumière, une grande table bleue et, juste derrière, un bahut où sont posées plusieurs corbeilles débordant de fruits. Ce mercredi matin, Martine Pichon est déjà à pied d’œuvre depuis 7 heures. Maîtresse de maison, cette quinquagénaire est chargée de l’entretien, des courses, des repas, du linge et des trajets scolaires à la maison des fratries de Plestan (Côtes-d’Armor).…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Protection de l'enfance

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur