Recevoir la newsletter

La "boîte noire" des mesures de placement non exécutées

Article réservé aux abonnés

Kim Reuflet, Présidente du syndicat de la magistrature

"Malgré un renfort de moyens des dispositifs sociaux, la justice civile des mineurs est la grande oubliée de cette distribution généreuse", Kim Reuflet, Présidente du syndicat de la magistrature

Crédit photo © Capture écran du site de l'Assemblée nationale-Audition de Mme Kim Reuflet à la Délégation des Droits de l'enfant
Mardi 14 mai, la Délégation des droits de l'enfant a tenu une audition en présence de Kim Refluet, présidente du Syndicat de la magistrature. Au cœur des discussions : l'état alarmant de la justice civile des mineurs en France. Elle énonce un chiffre saisissant :  60 enfants meurent chaque année sous les coups d 'un membre de leur famille. Un chiffre, précise-t-elle, « probablement en dessous de la réalité ».
C'est une séance qui n’a pas fait beaucoup d’émules parmi les parlementaires. Outre Perrine Goulet, la présidente de la Délégation des droits des enfants, seuls cinq députés assistaient à l'audition de Kim Refluet, la présidente du syndicat de la magistrature. Celui-ci vient en effet de rendre son rapport sur l’état de la justice civile des mineurs : « La justice protège-t-elle les enfants en danger ? » 

Si la Délégation des droits des enfants n'a pas attiré les foules alors que le sujet est brûlant,…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Protection de l'enfance

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur