Recevoir la newsletter

Augmenter les salaires… oui, mais comment ?

Article réservé aux abonnés

La question du financement fait souvent office d’angle mort des négociations salariales dans les branches du travail social.

Crédit photo Adobe stock
Rattrapés par l’inflation, les salariés des secteurs du travail social sont à la peine. En dépit des injonctions gouvernementales à réviser les grilles de rémunérations, les employeurs, eux, tirent la langue faute de maîtrise de leurs financements. Et commencent à explorer – encore timidement – les alternatives aux seules augmentations.
 
 

Au 1er janvier dernier, la dernière revalorisation du Smic a porté son montant à 1 766,92 € brut mensuels. Pour la huitième fois en trois ans, le gouvernement aura donc revu à la hausse le salaire minimum pour aider les ménages à faire face à une inflation qui n’en finit pas de grimper. Selon l’Insee, cette dernière avait encore fait un bond de 2,3 % en mars dernier, en dépit d’une diminution des prix de l’énergie. Malgré l’appel récurrent des syndicats à un véritable coup de pouce significatif au salaire minimum – la…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Management et réseaux

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur