Menu
S'identifier

précarité énergétique I 10.10.2019

Hausse des coupures d'électricité et de gaz pour impayés

A quelques semaines de la trêve hivernale du 1 er novembre, Jean Gaubert, le médiateur national de l’énergie s’inquiète d’ une « hausse inquiétante des sollicitations de consommateurs en situation d'impayés ».

Auteur

  • nadia graradji (presse scriptum)

Les sollicitations auprès du service d’information du médiateur, Energie-Info, ont plus que doublé, «signe de l’impasse dans laquelle se trouvent les consommateurs». Les données provisoires pour le 1er semestre 2019, transmises par les fournisseurs, font état d'une hausse de 18% en électricité et de 10% pour le gaz naturel par rapport au 1er semestre 2018. 

Jean Gaubert, le médiateur national de l’énergie craint qu'en 2019, «le nombre d'interventions pour impayés, coupures ou réductions de puissance, dépasse les 572 440 réalisées en 2018 ». Les situations des personnes privées d’énergie ont de nombreux points communs : factures de régularisation élevées, logements énergivores, accidents de la vie, recours mal connus.

Le fournisseur d'électricité ou de gaz peut procéder à la coupure ou réduction d'énergie en cas d'impayé, au terme d'une procédure (envoi de deux courriers et possibilité de saisir le fonds de solidarité pour le logement). La coupure est toutefois interdite pendant la période hivernale du 1er novembre au 31 mars. Les équipes du médiateur informent sur les aides possibles et les orientent vers les différents acteurs qui peuvent les assister, tels que les services sociaux ou des associations.

« L’augmentation des interventions pour impayés depuis le début de l’année m’inquiète. J’appelle les fournisseurs à un meilleur accompagnement de leurs clients en difficultés, en les informant sur les aides disponibles et leurs recours », indique le médiateur national de l’énergie, cité dans le communiqué.

Selon les données de l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) publiées en novembre 2018 près de 7 millions de personnes sont considérées comme étant en situation de précarité énergétique et 6,7 millions de Français dépensent plus de 8 % de leurs revenus dans l’énergie.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format