Menu
S'identifier
Homepage

Augmentation du nombre des mesures d’aide sociale à l’enfance en 2018


Publié le : 19.12.2019 I Dernière Mise à jour : 19.12.2019

Auteur

  • nathalie Auphant (Pixel)

La DREES a mis à disposition, le 17 décembre, des résultats nationaux provisoires de l’enquête Aide sociale 2018, menée auprès de l’ensemble des départements.  Il en ressort que le nombre de mesures d’aide sociale à l’enfance a augmenté de 3,1 % et les dépenses associées de 2,1 %.

Au 31 décembre 2018, 355 000 mesures d’aide sociale à l’enfance (ASE) étaient en cours, soit 3,1 % de plus qu’en 2017. 53 % d’entre elles consistaient en des placements de mineurs ou des accueils de jeunes majeurs en dehors de leur milieu de vie habituel. Les autres mesures étaient des actions éducatives exercées en milieu familial. En 2018, comme en 2017, le nombre total de mesures d’ASE a progressé de 3,1 %, plus fortement qu’au cours des années précédentes : +1,5 % en moyenne entre 2006 et 2016. La Dress (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) analyse cette tendance, elle serait ainsi portée par la hausse du nombre d’enfants et de jeunes accueillis (+ 5,7 % en 2018), et en particulier par le fort accroissement du nombre de mineurs non accompagnés (MNA) confiés à l’ASE (+24 % en 2018, après plus de 50% en 2017), mais pas seulement. En dehors de l’accueil de MNA, + 2,1 % de mesures de placements ou d’accueils ont été déclarées par les départements.

Cette augmentation du nombre de mesures d’ASE s’accompagne d’une hausse des dépenses associées de 2,1%. Les dépenses annuelles des départements pour l’ASE se sont ainsi élevées à 8,3 milliards d’euros en 2018, 79% de ce montant a été affecté aux placements, ce qui constitue une hausse de 2,4 % en un an. Ces 8,3 milliards d’euros représentent 21 % des dépenses totales d’aide sociale, et constituent le poste le plus dynamique, devant celles liées au RSA ou à l’aide sociale aux personnes âgées ou handicapées.

Cette enquête annuelle, réalisée par la Dress, permet d’avoir une vision sur l’ensemble des domaines d’intervention d’aide sociale départementale en un instant donné c’est-à-dire le 31 décembre. En 2018, leurs dépenses totales représentaient ainsi 39,9 milliards d’euros. Les trois allocations individuelles de solidarité (allocation personnalisée d’autonomie [APA], prestation de compensation du handicap [PCH] et RSA) représentaient près de la moitié de ces dépenses. On y apprend qu’elles ont augmenté de 0,8 % en euros constants en 2018.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format