Recevoir la newsletter

Magazine

Les travailleurs pauvres de plus en plus nombreux, selon l’Insee

De 2013 à 2017, la pauvreté stagne à un niveau élevé, entre 13,8% et 14,1%, plus encore qu'en 2008, au moment de la crise économique. Si la pauvreté diminue légèrement chez les chômeurs, elle augmente parmi les salariés.

Selon une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiée le 10 septembre, en 2017, 8,9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté monétaire qui s’élève à 1041 euros par mois. La part de personnes pauvres dans la population, est quasi stable en 2017 :  elle s’élève à 14,1 %, soit une hausse de 0,1 point par rapport à 2016. « La situation vis-à-vis de la pauvreté reste très liée au statut d’activité. En 2017, 37,6% des chômeurs sont en situation de pauvreté, contre 7,1% des salariés. Cet écart se réduit légèrement », souligne l’Insee. Le nombre de personnes pauvres augmente ainsi de 181 000 parmi les salariés, et diminue de 139 000 parmi les chômeurs. La raison ? L'Insee souligne qu'une bonne part des créations d'emplois se font dans l'intérim et la construction, qui emploient des travailleurs à bas salaire. Par ailleurs, au sein des inactifs, le taux de pauvreté des retraités est beaucoup moins élevé : 7,6 % des retraités sont en situation de pauvreté monétaire en 2017, contre 31,3 % des autres inactifs. Et 20,1 % des moins de 18 ans vivent sous le seuil de pauvreté.


https://www.insee.fr/fr/statistiques/4208956

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15