Recevoir la newsletter

Magazine

Petite enfance et protection de l’enfance : les nouvelles mesures pour tenter de freiner l’épidémie

{ element.images.0.titre }}

Toutes les activités liées à la protection de l’enfance peuvent se poursuivre.

Crédit photo DisobeyArt - stock.adobe.com
A la suite des annonces du président de la République mercredi dernier, le secrétaire d’Etat Adrien Taquet a détaillé les nouvelles consignes qui s’appliquent au secteur de l’enfance et des familles.

Dimanche 4 avril, Adrien Taquet a listé les nouvelles règles en application dans le secteur de l’enfance pour lutter contre la pandémie du coronavirus. Le secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles rappelle en premier lieu la suspension de l’accueil des jeunes enfants en crèche. Les dispositifs pour accompagner les familles en difficultés (centres de médiation familiale, services d’aide à domicile familles, lieux d’accueil enfants-parents…) sont quant à eux maintenus.

Toutes les activités rattachées à la protection de l’enfance sont également autorisées à se poursuivre. Il est à souligner que l’accueil et l’accompagnement des jeunes adultes en fin de mesure ASE (aide sociale à l’enfance) ne peuvent se terminer avant la fin de l’état d’urgence sanitaire, le 1er juin.

 

Le secrétaire d’Etat appelle, en outre, « à la réunion rapide des cellules interinstitutionnelles départementales quadripartites (ASE, PJJ, magistrat coordonnateur du tribunal pour enfants, parquet des mineurs), qui garantissent la bonne fluidité des rapports entre acteurs, y compris associatifs ».

Enfin, des versions actualisées des guides « Covid-19. Modes d’accueil du jeune enfant » et « Covid-19. Protection de l’enfance » doivent être diffusées prochainement.

« Personnels indispensables »

Figurant dans la liste « des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la vie de la nation », les professionnels de la petite enfance, de l’aide sociale à l’enfance (ASE), de la protection maternelle et infantile (PMI), des maisons d’enfants à caractère social (Mecs) ainsi que les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO), d’intervention à domicile (TISF) et de prévention spécialisée peuvent bénéficier de solutions d’accueil pour leurs propres enfants.

Retrouvez ici notre article sur les mesures liées à l’accueil et à l’accompagnement des enfants en situation de handicap.

 

Auteur

  • Marie Nahmias

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15