Menu
S'identifier

sans domicile I 22.11.2019

700 enfants et leur famille à la rue chaque soir à Paris, dénoncent les associations

Dans un manifeste, douze associations s’indigent de la « dégradation de la situation des femmes et des familles avec enfants » et réclament en urgence des places d'hébergement.

Auteur

  • nadia graradji (presse scriptum)

« Chaque soir, 700 enfants dorment dans la rue avec leurs parents à Paris et 20 000 mineurs vivent à l’hôtel en Ile-de-France avec leur famille », dénoncent, dans un manifeste en date du 20 novembre, les 12 organisations signataires dont la Fédération des acteurs de la solidarité, la Fondation Abbé Pierre, le Samu social de Paris ou encore Unicef France. Sur l’ensemble du territoire, elles constatent « une dégradation de la situation des femmes et des familles avec enfants à la rue ou vivant dans des habitats précaires ».

En Seine-Saint-Denis, 160 enfants se retrouvent chaque soir sans solution d’hébergement, et plus de 5 000 enfants sont hébergés à l’hôtel, dont la moitié ont moins de 3 ans.

Introduire dans la loi un « droit à l’unité familiale » 

En Ile-de-France, les 20 000 mineurs actuellement hébergés à l’hôtel sont « dans une situation de précarité extrême », faute d’hébergement pérenne et d’accès au logement, dénoncent les organisations. Et « trop souvent, des femmes venant d’accoucher sont remises à la rue avec leur nouveau-né », ajoutent les associations. Même situation à Marseille où des centaines de mineurs non accompagnés dorment dans un squat en raison de la saturation du dispositif départemental de protection de l’enfance. Au total, huit mineurs sont morts dans la rue depuis le début de l’année, selon le collectif Les morts de la rue

Face à cette « crise humanitaire », les associations réclament à l’État et aux départements d’engager un plan d’urgence d’ouverture de places d’hébergement pérennes et de logements accessibles. Elles demandent également que « soit clairement introduit dans la loi, à côté du principe d’inconditionnalité de l’accueil, un droit à l’unité familiale » et que les structures d’hébergement soient adaptées à l’accueil des enfants et de leur famille.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format