Menu
S'identifier
Établissements et services

Covid-19 : le groupe Korian en pleine tourmente 


Publié le : 02.05.2020 I Dernière Mise à jour : 02.05.2020
{ element.images.0.titre }}
Image d'illustration I Crédit photo DR

Auteur

  • Sophie Massieu

Personnels et résidents contaminés en nombre, valeur boursière qui s’effondre, polémique sur le versement de dividendes, tensions entre syndicats, plainte en diffamation contre le journal Libération… Le groupe Korian est en Une de nombreux médias généralistes pendant une crise sanitaire qui lui coûte cher en termes d’image et de réputation.

En pleine crise du coronavirus, le groupe Korian doit gérer une 2e tempête, réputationnelle, celle-ci.

Médias, syndicats, et maintenant familles de proches décédés dans ses établissements, font état de dysfonctionnements dans la gestion de la crise au sein de ses 308 Ehpad en France.

Ce fut d’abord une enquête du journal Libération qui pointait les négligences du groupe face au Covid-19. Selon le quotidien, ces négligences auraient conduit à des cas de contamination de résidents mais également de salariés. Un article qui n’a pas été du goût de Korian qui a annoncé le 30 avril le dépôt d’une plainte en diffamation. 

Comme pour faire écho au travail de nos confrères de Libération, un front syndical CGT, Sud et FO dénonce le manque de protection des salariés. Il est toutefois à relever que l’UNSA, le syndicat majoritaire, s’avère plus proche des positions de la direction.

Absence de dividendes 

Les familles, elles, commencent à porter plainte : selon nos confrères de Médiapart, 14 seraient déjà enregistrées à ce jour. Partout, le manque de transparence est pointé du doigt.

Un message que semble avoir enfin reçu la direction qui, dans un communiqué, le 29 avril, relève que 258 de ses 803 établissements comptaient, au 23 avril, des cas testés positifs au Covid-19 parmi les résidents et indique que 2,5 % des salariés ont, eux aussi, été contaminés. 

Depuis le début de la crise, son cours boursier a quant à lui dégringolé. Le 21 février, une action Korian valait 45 €. Et ne valait plus que 30 € jeudi 30 avril.

Le groupe tente de redresser la barre de sa communication et a même décidé de ne pas accorder de dividendes à ses actionnaires en dépit de bénéfices chiffrés à 136 millions d’euros pour 2019 afin de consacrer tous ses revenus à la lutte contre la pandémie.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format