Recevoir la newsletter

Magazine

Des AESH ? Oui, mais pas que, et pas n’importe comment…

Si les parents d’enfants déficients visuels sont les premiers à réclamer des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), leur présence ne doit pas pallier l’absence de spécialistes. Au risque de ralentir la progression des enfants.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Rachida Teraoui

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15