Recevoir la newsletter

Les clubs de prévention parisiens dénoncent les effets des lois sur l'immigration

Article réservé aux abonnés

Les « effets pervers  » des lois sur l'immigration  entraînent, pour de nombreux jeunes en difficulté et leurs parents, «  des situations dévastatrices  ». C'est le cri d'alarme lancé par l'Union départementale des clubs et équipes de prévention spécialisée de Paris (1) dans une lettre adressée à leurs tutelles ainsi qu'aux élus de la capitale. Selon elle, le constat est inquiétant : jeunes issus de l'immigration «  précipités dans la marginalité » à 16 ans ou à leur majorité ; jeunes et enfants étrangers livrés, du fait de leur non-existence juridique, à diverses exploitations  parents « privés du droit de subvenir aux besoins de leurs enfants  » par des moyens légaux en raison d'une situation administrative irrégulière  étrangers vivant en France en situation régulière mais «  déstabilisés par le renouvellement précaire et aléatoire » de leur titre de séjour. Rappelant la nécessité, pour tout enfant et adolescent, de « pouvoir construire une identité cohérente » en étant reconnu «  comme sujet de droits et de devoirs », l'union départementale «  insiste pour que les éducateurs ne se trouvent pas dans l'impossibilité [...] d'aller à la rencontre des plus en difficulté, quelle que…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

LE SOCIAL EN ACTION

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur