Recevoir la newsletter

Logement : « une situation de disette »

Article réservé aux abonnés

L'exclusion par le logement n'est plus un phénomène marginal concernant une population essentiellement masculine composée de SDF et de chômeurs de longue durée. Elle n'est que « le stade ultime d' un processus beaucoup plus généralisé qui affecte très gravement notre cohésion sociale », souligne la Fondation abbé Pierre dans son premier Rapport annuel sur l'état du mal-logement en France, présenté le 14 mars (1). Lequel sera désormais publié le 15 mars de chaque année, lors de la date de reprise des expulsions.Outre le témoignage des associations, cette étude se fait largement l'écho de la parole des personnes en difficulté de logement. « Des histoires vécues », qui attestent « d'une véritable disette qu'en dépit des milliers de recherches et d'études, des dizaines de lois et de rapports, le pays n'a pas réussi à vaincre ». Et ce, malgré « quelques opérations coup de poing ».Ce qui apparaît fortement, c'est la féminisation accrue de la population des sans-abri (des femmes souvent seules et avec enfants) et l'augmentation des jeunes de 18 à 30 ans. Tandis que les associations sont submergées par la demande, comme si les outils mis en place par les pouvoirs publics « servaient autant…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

LE SOCIAL EN ACTION

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur