Recevoir la newsletter

Le vaccin de la peur

Article réservé aux abonnés

J’aime bien Sonia. Parce qu’elle est toujours de bonne humeur, même avant le café du matin. Parce qu’elle parle tout doucement. Parce qu’elle amène du kouign-amann le week-end… Et elle fait beaucoup de week-ends !Les résidents aiment bien Sonia. Parce qu’elle a des gestes aussi doux que sa voix. Parce qu’elle a toujours une petite attention pour chacun. Parce qu’elle sait manier le silence aussi bien que les mots.La cadre aime bien Sonia. Parce qu’elle peut improviser une animation en un rien de temps avec un zeste de budget. Parce qu’elle connaît le service par cœur. Parce qu’elle est toujours dispo pour dépanner les collègues.Bref, tout le monde aime Sonia. Et Sonia aime tout le monde : ses collègues, les résidents, les familles, la boulangère et son voisin.Mais, ce matin, Sonia n’a ni humour ni douceur. Ce matin, Sonia en veut à la terre entière : aux collègues aux résidents aux familles à la cadre et au gouvernement ! Et ni le planning en gruyère ni le café trop amer n’en sont la cause. Ce matin, Sonia panique, pleure et fulmine à cause du vaccin obligatoire.Nous, on se moque gentiment. Le vaccin, on l’a tous fait, et il ne s’est rien passé. Pas de bras devenu mystérieusement magnétique,…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

La minute de Flo

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur