Recevoir la newsletter

Aider les militants en amont de leurs prises de parole

Article réservé aux abonnés

« Nous sommes contents d’être au conseil d’administration d’ATD Quart monde », raconte Elodie Espejo-Lucas. Son mari Vincent et elle, qui ont voulu « vivre cet engagement en couple », estiment fort utile leur participation à la prise de décision au sein du mouvement. « C’est bien qu’il y ait des militants “Quart monde” dans le conseil. On ne veut plus subir les choses, mais devenir parties prenantes des choix qui nous concernent. »Pionnière dans le domaine de la participation des personnes accompagnées à ses instances de prise de décision, l’association, qui compte seulement 47 salariés mais près de 3 000 militants, a mis en place des moyens importants pour qu’elle soit effective. « Avant les conseils d’administration, nous avons un échange avec la présidente, qui nous aide à formuler nos avis ensuite devant tout le monde, raconte Elodie. Et si nous n’osons pas prendre la parole devant tout le monde, elle relaie nos avis, puisqu’on les lui a donnés la veille. Cela nous permet d’être membres à part entière. »« Cela prend du temps, c’est plus compliqué qu’une prise de décision qui serait verticale, imposée d’en haut », commente la présidente, Marie-Aleth Grard. Mais elle défend ce choix…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Management

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur