Recevoir la newsletter

Le travailleur pair, ce nouveau collègue

Article réservé aux abonnés

Si les politiques publiques promeuvent la pair-aidance comme un recours à développer dans l’accompagnement des personnes, l’intégration de pair-aidants salariés ou travailleurs pairs au sein des équipes de professionnels du secteur social et médico-social avance à pas lents. Face à cette évolution culturelle, les résistances sont fortes.
En France, la pair-aidance s’est d’abord développée dans le champ de la santé mentale et du handicap. Elle a ensuite gagné le secteur de l’accueil, hébergement et insertion (AHI) et de l’urgence. Ainsi, le plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme – 2018-2022 – fixe, dans sa mesure 35, l’objectif de « développer les pratiques de pair-aidance et la reconnaissance des savoirs d’expériences au sein des structures et des équipes d’accompagnement ». Dans le champ du handicap, l’axe 3 de la démarche « Une réponse accompagnée pour tous (RAPT) » prévoit également la création d’une dynamique d’accompagnement et de soutien par les pairs. « Il s’agit de valoriser l’expertise des personnes concernées par un handicap, leurs familles ou les associations qui les représentent (elles sont souvent…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Management

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur