Recevoir la newsletter

Magazine

« L’évaluation fait miroiter une normalité qui nous échappe toujours »

L’évaluation est devenue omniprésente, dans la vie des salariés comme dans la mise en œuvre des politiques publiques. Mais sous couvert d’efficacité et d’objectivité, elle simplifie à l’excès la nécessaire complexité et crée un climat délétère dans les entreprises et les organismes publics. C’est l’analyse développée par la philosophe Angélique del Rey, dans son ouvrage « La tyrannie de l’évaluation ».
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • Angélique del Rey

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15