Recevoir la newsletter

Magazine

Aide à domicile : les « effets pervers » de l'accord sur les emplois et les salaires

L'accord du 29 mars 2002 sur les emplois et les rémunérations de la branche de l'aide à domicile (1) a manqué de pragmatisme en imposant des exigences de qualification outrepassant les possibilités actuelles des prestataires. C'est l'avis de Bernard Jambois, président de l'Association départementale d'aide aux personnes âgées (ADAPA) de Meurthe-et-Moselle (2). Une association qui, adhérente de l'Union nationale des associations de soins et services à domicile  (Unassad), signataire du texte, applique l'accord, tout en le désapprouvant.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15