Recevoir la newsletter

Magazine

Quand les élèves des villes vont aux champs

Une quarantaine de jeunes de la banlieue parisienne devraient effectuer leur rentrée scolaire, en internat, dans plusieurs collèges ruraux. C'est ce qu'a annoncé Ségolène Royal, le 20 août, expliquant qu'il s'agit « d'offrir à de bons élèves », en difficultés sociales, « la possibilité de mieux vivre et donc de mieux réussir » . Un dispositif expérimental, basé sur le volontariat, qui pose un certain nombre de questions.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15