Recevoir la newsletter

Un dépistage plus précoce de l'infection par le VIH

Article réservé aux abonnés

L'ensemble des centres de dépistage anonyme et gratuit  (CDAG) peuvent désormais procéder à un dépistage plus précoce de l'infection par le VIH. Jusqu'à présent, les textes réglementaires ne prévoyaient que la détection des anticorps anti-VIH qui surviennent, au plus tôt, 21 jours après la contamination. Cependant, certains centres utilisaient une autre technique (la détection de l'antigénémie P 24), permettant de rechercher les traces de la contamination, 12 à 15 jours après la prise de risque. C'est cette dernière technique qui pourra dorénavant être utilisée par tous les centres.La direction générale de la santé nous a précisé que l'objectif est de permettre un accès précoce aux traitements contre le virus du sida (notamment la trithérapie) pour les personnes récemment contaminées. Ainsi, en cas de résultat positif au test, celles-ci seront orientées, par le CDAG, vers un service hospitalier, qui, après un test de confirmation, pourra leur proposer ces traitements.(Décret n° 98-74 du 11 février 1998, J.O. du 12-02-98)
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

LE SOCIAL EN TEXTES

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur