Recevoir la newsletter

Pour l'abolition de l'accouchement sous « X »

Article réservé aux abonnés

A l'occasion de ses 20 ans, l'association pour le Droit des pupilles de l'Etat et des adoptés à leurs origines (DPEAO ) (1) lance « un appel à la mobilisation de tous les acteurs sociaux pour que soit abolie la pratique de l'accouchement sous “X” ». L'accouchement sous secret « prive de véritable identité tout individu né dans ces conditions » et « place de fait des milliers de personnes, nées sous le sceau hypocrite du secret, en situation d'exclus de la société », proteste son président, Jean-Claude Gasc. Dénonçant « ce recel d'identité » qui « profite aux lobbies » de l'adoption, il estime que « l'accouchement sous “X” n'est pas un geste d'amour mais un acte désespéré commis par une personne qui n'est pas en condition de choix ». Aussi la DPEAO réclame-t-elle, une nouvelle fois, l'accès total aux origines pour les pupilles de l'Etat et les adoptés.Notes(1)  DPEAO : 2, rue de la Censive - 91310 Long pont-sur-Orge - Tél. 01 69 80 76 99.
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

LE SOCIAL EN ACTION

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur