Recevoir la newsletter

« VIVE LE TRAVAIL SOCIAL EN MOUVEMENT »

Article réservé aux abonnés

Poursuite de la réflexion sur la formation des travailleurs sociaux, avec Didier Bertrand, éducateur spécialisé, qui appelle à « une analyse de fond » . Et à débattre sur les finalités et les moyens du travail social.
« “ L'action sociale de demain devra être souple, adaptable et partenariale.” Fustigeant les propos “traditionalistes” de Jacqueline Godard (1), assistante sociale et formatrice, Sylvie Teychenné propose, elle aussi, une “ formation ambitieuse des AS ” répondant aux nouveaux critères de la modernité (2). Partisane d'une transformation de la profession, elle appelle à une véritable “ révolution culturelle ”. « Sous couvert de modernité, son propos n'a rien d'original. Il reprend les propositions du Commissariat général du Plan qui, dès 1993, prévoyaient d'articuler les missions du travail social autour de trois grands pôles : “ l'accompagnement individualisé et collectif des personnes et des groupes  l'élaboration, la création, l'animation ou la gestion des offres d'insertion  les fonctions d'ingénierie et de développement ” (3). Son souhait de “ considérer les usagers…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Tribune Libre

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur