Recevoir la newsletter

L'UNSA et les mineurs délinquants

Article réservé aux abonnés

L'Union nationale des syndicats autonomes (UNSA-SPJJ-FEN)   (1) qui regroupe notamment des personnels de l'Education nationale, de la police, de la justice (PJJ, administration pénitentiaire et services judiciaires), de l'éducation populaire, des transports, de l'action sociale et de la prévention spécialisée, a adopté, le 18 décembre dernier, une résolution concernant les mineurs délinquants.Posant en préalable que le « droit à la sûreté [est] un des droits fondamentaux de la personne humaine », elle revendique une « politique de la jeunesse cohérente, interministérielle et volontariste » et estime que, pour les mineurs notamment, le droit à l'éducation reste prioritaire. Les professionnels regroupés dans l'UNSA considèrent qu'il y a « urgence à faire disparaître les cloisonnements existants entre les administrations ou les associations ayant des mis- sions de service public » et plaident pour une « approche complémentaire et coordonnée ».Mais pour le syndicat, les données familiales et le contexte socio-économique ne sauraient « annuler la responsabilité d'un mineur coupable d'une infraction »   : le rappel à la loi et des sanctions adaptées sont indispensables. Attaché à l'ordonnance…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

LE SOCIAL EN ACTION

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client 01.40.05.23.15

par mail

Recruteurs

Rendez-vous sur votre espace recruteur.

Espace recruteur