Menu
S'identifier

15.11.2019

En 2018, le prix médian mensuel d’une chambre en Ehpad est de 1.977 €

Toujours plus cher pour les résidents et leurs familles… Selon une étude de la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), en 2018, le prix médian d'une chambre individuelle en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) s'élève à 1 977 € par mois, soit 24 € de plus qu’en 2017.

Auteur

  • nadia graradji (presse scriptum)

Au 31 décembre 2018, 89 % des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ont transmis leurs prix 2018 à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) pour alimenter le portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches (www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr).  « Le prix d’une place en EHPAD est calculé, quels que soient les revenus du résident, à partir du tarif hébergement et d’une part du tarif dépendance appelée « talon dépendance ». Celui-ci correspond au tarif dépendance des personnes les moins dépendantes (GIR 5-6) », rappelle la caisse.

S’appuyant sur les données des 6 668 EHPAD ayant transmis leurs tarifs, la CNSA établit, dans son analyse statistique publiée le 14 novembre, que le prix mensuel médian en hébergement permanent d'une chambre individuelle en EHPAD est de 1 977 € (contre 1953 € en 2017 et 1949 € en 2016).

Pour ce qui concerne l’hébergement permanent, le prix médian par jour et par personne (majoritairement proposé) s’établit à 60,22 euros pour une chambre individuelle (prix majoritairement proposé), soit +1,3 % qu’en 2017. Il est de 56,92 euros pour une chambre individuelle habilitée à l’aide sociale à l’hébergement (ASH), soit une hausse de + 1,3 % en un an.

Pour ce qui concerne l’’hébergement temporaire, le prix médian par jour et par personne s’établit à 62,30 euros pour une chambre individuelle (prix majoritairement proposé) et de 58,81 euros pour une chambre individuelle habilitée à l’ASH. Ces deux tarifs sont eux-aussi en hausse de + 1, 3% comparativement à 2017.

Une hausse de + 1, 43% en trois ans

« Les prix médians ont augmenté plus fortement entre 2017 et 2018 (+ 1,22 %) qu'entre 2016 et 2017 (+ 0, 21 %). À titre de comparaison, en décembre 2018, l'INSEE annonçait une augmentation des prix à la consommation de 2 % sur un an alors qu'en décembre 2017, l'augmentation était de seulement 1,2 %. Ainsi le prix médian d'une place en hébergement permanent a augmenté globalement de 1, 43 % en trois ans. En moyenne, le prix médian d'une place en hébergement permanent a augmenté chaque année de 0,71 % entre 2016 et 2018 », constate la CNSA.

S'appuyant sur les 5 367 EHPAD ayant transmis à la CNSA leurs tarifs ces trois dernières années, la CNSA relève des différentes selon le statut juridique des établissements.  

Dans le secteur public, le prix médian d'une place en hébergement permanent a augmenté de 2,52 % en trois ans et en moyenne de 1,25 % par an entre 2016 et 2018. Du côté du privé non lucratif, l’augmentation tarifaire est de 1,92 % en trois ans et en moyenne de 0,96 % par an entre 2016 et 2018. Enfin, dans le secteur commercial, le prix médian a augmenté de 2,62 % en trois ans et en moyenne de 1,30 % par an entre 2016 et 2018.

Les disparités tarifaires entre les départements sont toujours très marquées entre les territoires urbains et ruraux et entre la province et la région parisienne classiquement en raison du coût du foncier.

Des prestations supplémentaires sans surcoût

En plus  des prestations obligatoires incluses dans le tarif hébergement (restauration, blanchissage, animation de la vie sociale…), les EHPAD proposent majoritairement 5 prestations supplémentaires sans surcoût : les appels téléphoniques entrants (84,6 % des EHPAD) ; la mise à disposition d’Internet dans la chambre (80,9 %) , la mise à disposition d’un poste de téléphonie dans la chambre (78,9 %) ; l’entretien du linge personnel du résident (76 %) ; la mise à disposition d’un poste de télévision dans la chambre (71,4 %) ;

Légère augmentation des tarifs dépendance

L’étude de la CNSA met également en évidence une « légère augmentation » en 2018 des tarifs dépendance en légère par rapport à 2017. Concrètement, le tarif dépendance médian par jour et par personne s’élève à 5,52 euros pour une personne âgée faiblement dépendante (GIR 5-6), soit 0,9 % en un an. Il est de 20,49 euros pour une personne âgée fortement dépendante (GIR 1-2), soit + 0,69 % que l’année précédente. (20,35 euros). « On observe que l’augmentation du tarif dépendance est supérieure à 0,35 % pour la moitié des EHPAD, quel que soit le niveau de dépendance », ajoute la caisse. Les tarifs dépendance médians des EHPAD publics hospitaliers sont un peu plus élevés que ceux des EHPAD privés non lucratifs et privés commerciaux.


Lien de l’étude

Analyse statistique n°8 : Analyse des tarifs des EHPAD en 2018, CNSA, novembre 2019

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format