Recevoir la newsletter

Magazine

Autisme : les équipes mobiles se multiplient en France

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo Mikhail Nilov/Pexels
Les pôles de compétences et de prestations externalisées dans les troubles autistiques (PCPE TSA) se déploient sur l’ensemble du territoire depuis 2016. Forts de leur mobilité, ils s’imposent comme un outil essentiel pour accompagner les personnes autistes.

Les pôles de compétences et de prestations externalisées dans les troubles autistiques (PCPE-TSA) se multiplient. Soutenus par les agences régionales de santé (ARS), ils sont plus d’une centaine en France. En témoigne le dernier-né, implanté à Vesoul, dans la région Bourgogne-Franche-Comté, qui couvre l’ensemble du département de la Haute-Saône depuis 2022.

Né en 2016 à la suite du rapport du conseiller d’Etat Denis Piveteau baptisé « Zéro sans solution », le dispositif se déploie avec succès. Et ce, grâce à la souplesse et à l’adaptabilité qu’il offre aux professionnels pour s’ajuster aux besoins les plus complexes du public qu’ils accompagnent : des enfants et adultes souffrant de troubles autistiques. Ils sont aujourd’hui 700 000 en France.

Suppléer et soutenir les aidants

Réunis en équipe pluridisciplinaire composée d’éducateurs, d’infirmiers, de psychologues, de psychiatres et d’un coordinateur, les professionnels ont des missions multiples. Les PCPE ont pour but de construire, de coordonner et de soutenir les parcours de l’usager ; de préparer et d’accompagner l’orientation dans un établissement ou un service adapté ; de proposer des prestations de maintien et de développement des capacités fonctionnelles (autonomie, participation sociale…) ; et enfin de soutenir les aidants en facilitant l’accès aux droits.

Les orientations vers les PCPE se font sur notification de la maison départementale des personnes handicapées, de l’Education nationale ou via une recommandation d’un médecin. Les professionnels interviennent au domicile des personnes afin de leur apporter un soutien social, médical ou administratif. Il s’agit d’offrir aux aidants « un moment de répit ». Afin d’être le plus disponible possible, l’amplitude horaire est très large et l’équipe est mobilisable du lundi au samedi.

Du fait de la présence d’un psychiatre formé aux « bonnes pratiques professionnelles» de l’ARS, l’équipe est également habilitée à soumettre un diagnostic simple de la situation de l’usager. Ce diagnostic est reconnu par le centre de ressources autistique (CRA) régional, qui est partenaire du PCPE-TSA local.

 

Auteur

  • Rémi Barbet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Abonné

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Pas d'identifiants ?

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?
Contactez le service client : par mail Par téléphone : 01.40.05.23.15