Recevoir la newsletter

Magazine

AME, PUMA : les associations craignent « la mise en place de nombreuses entraves »

Auditionnée le 30 octobre par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2020, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé a, à nouveau, assuré « Il n’y a aucune remise en cause des grands principes de l’aide médicale de l’Etat (AME) ». Toutefois, les associations s’inquiètent de «l'instauration d'un délai de carence pour les demandeurs d'asile et d'un accord préalable aux soins pour les personnes sans papier» envisagés par l'exécutif pour lutter contre la fraude et les abus.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Actualités Sociales Hebdomadaires

Je m'abonne

Déjà abonné ?

Auteur

  • nadia graradji (presse scriptum)

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15