Menu
S'identifier

EMPLOI I 15.04.2019

Retour à l’emploi : des améliorations sensibles au sein de l’UE

Trois ans après la publication de ses recommandations, la Commission européenne constate, dans un rapport rendu public le 11 avril, une amélioration des indicateurs pour un retour à l’emploi des chômeurs de longue durée, malgré des disparités d’un État membre à un autre.

Auteur

  • Sarah BOS (PIXEL6TM)

Le nombre de chômeurs longue durée a baissé de 2,5 millions de personnes en Europe en l’espace de trois ans, constate la Commission européenne dans un rapport rendu public le jeudi 11 avril. Après avoir publié des recommandations, en février 2016, afin de favoriser la réinsertion des chômeurs de longue durée, elle s’intéresse aux mesures effectivement prises par les États membres. Un enjeu de taille, alors que le nombre de chômeurs de longue durée a doublée entre 2007 et 2013, touchant jusqu’à 12 millions d’Européens. D’autant que, malgré la reprise de la croissance, et la baisse du chômage de manière globale (passé de 5,2 % en 2013 à 3,5 % en 2017), le taux de retour à l’emploi pour les personnes au chômage depuis plus d’un an reste bas.

La Commission préconisait alors l'inscription des chômeurs de longue durée auprès d'un service de l'emploi, l’augmentation du soutien individualisé pour les chômeurs de longue durée grâce à une évaluation détaillée des besoins et la conclusion d'un accord d'insertion professionnelle (JIA) au plus tard dans les 18 mois. Elle recommandait également d’améliorer la coordination entre les services via un point de contact unique, d’encourager et développer des partenariats entre employeurs, partenaires sociaux, les autorités et les institutions prestataires de formation.

Depuis, les États membres de l’Union européenne (UE) ont mis en place les mesures préconisées. La situation est cependant contrastée d’un pays à l’autre. « Les changements de politique les plus importants ont eu lieu dans les États membres où le soutien aux chômeurs de longue durée est moins développé, menant à une convergence accrue des approches politiques à travers l’UE », note la Commission. « Il est nécessaire de poursuivre ces efforts afin que tous ceux qui peuvent travailler puissent s’intégrer rapidement sur le marché du travail », estime cependant Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs au sein de l’instance européenne.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format