Menu
S'identifier

Protection de l'enfant I 27.06.2019

ASE : les résultats restitués quelques jours avant les Assises nationales

Mercredi 26 juin - Agnès Buzyn, Ministre de la santé et des solidarités, et Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance présentent, devant la presse, la restitution des travaux relatifs à l’aide sociale à l’enfance avec, en toile de fond, l’importance de la parole des enfants et leur stabilité affective.

Auteur

  • Laetitia MULLER

En janvier 2019, en réponse à la situation alarmante de l’ASE au sein de plusieurs Départements, Agnès Buzyn et Adrien Taquet présentaient leur programme de travail devant les membres du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE). Mesure phare : une concertation sur la prise en charge des enfants au titre de l’aide sociale à l’enfance que le secrétaire d’Etat lance en mars. Hier, le 26 juin, il a livré le résultat de cette étude menée auprès de 1 154 enfants de 7 à 21 ans.

Cette restitution est le fruit de trois mois de travail de six groupes composés, notamment, de présidents de conseils départementaux. Six points clefs à retenir :

. une volonté d’améliorer le pilotage de la politique de protection de l’enfance notamment via la définition, au niveau national, d’objectifs qualitatifs qui seront suivi dans chaque Département ou encore via un renforcement du rôle des Parquets,

. la sécurisation du parcours de l’enfant avec la préparation des fins des mesures de protection et le retour à domicile,

. la volonté de diffuser une culture de transparence en lieux d’accueil et de « systématiser le recensement et le traitement des évènements indésirables et des cas de maltraitance en établissements »,

. le développement des modes d’accueil « type familial » et l’organisation par exemple « d’intervention d’enseignants au sein des lieux d’accueil en protection de l’enfance »,

. l’amélioration de l’accompagnement des enfants en situation de handicap avec l’instauration d’un « principe de permanence médico-sociale » pour garantir une prise en charge tout au long de l’année,

. la promotion de l’ambition scolaire des enfants protégés passe par la garantie de pouvoir bénéficier des dispositifs de droit commun tel que « devoirs faits », ou encore l’accès aux internats et aux parcours d’excellence.

Ce travail sera présenté lors des 12e Assises nationales de la protection de l’enfance les 4 et 5 juillet 2019, à Marseille. A cette occasion, l’annonce des premières mesures concrètes est très attendue notamment par l’ensemble des organisations qui appellent à une manifestation d’ampleur lors de ces journées.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format