Menu
S'identifier
Dépendance - Handicap

Conférence nationale du handicap : les objectifs d’Emmanuel Macron


Publié le : 12.02.2020 I Dernière Mise à jour : 12.02.2020

Rendez-vous triennal, la cinquième Conférence nationale du handicap 2020 était programmée ce 11 février, pile le jour du quinzième anniversaire de la loi pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, votée sous Jacques Chirac. Son thème cette année : “Tous concernés, tous mobilisés”.

Dans son discours d’ouverture de le Conférence nationale du handicap, Emmanuel Macron a fixé trois grands objectifs de travail pour les trois ans à venir :

• L’école pour tous. Aucun enfant en situation de handicap ne doit plus se retrouver sans solution de scolarisation. Il annonce la création de 11 000 postes supplémentaires d’accompagnants de vie scolaire d’ici fin 2020, l’intégration d’un module handicap dans la formation initiale des professeurs des écoles et enseignants du second degré et l’augmentation du nombre d’étudiants handicapés dans l’enseignement supérieur “car l’école inclusive ne s’arrête pas au lycée”.

• L’accompagnement tout au long de la vie des personnes en situation de handicap, enfants comme adultes. Il informe de la mise en service d’un numéro d’appel unique – le 360 – pour éviter un dédale administratif. Il précise également que “jamais l’allocation pour adulte handicapé (AAH) ne sera transformée, diluée, supprimée au bénéfice du revenu universel d’activité (RUA)” pour rassurer certaines associations qui avaient peur de la voir disparaître. Il prévoit enfin la création, d’ici fin 2021, de 1 000 places en établissements spécialisés en plus des 2 500 déjà prévues pour que plus personne ne parte se faire soigner ailleurs, notamment en Belgique, et pour offrir aux familles déjà installées à l’étranger la possibilité de rentrer en France.

• Un vie digne et libre. En plus de l’école et d’un accès facilité aux droits, il souhaite faciliter l’emploi, l’accès à la citoyenneté et la possibilité pour ceux qu’ils le veulent d’être parents. Il prône ainsi la “commune inclusive” et encourage les candidats aux municipales à aborder le sujet du handicap dans leur campagne électorale.

De leur côté, les associations de défense des personnes en situation de handicap ont salué les mesures annoncées mais en attendent la concrétisation et s’interrogent sur leur financement.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?


Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15
Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format