webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Mandataire judiciaire à la protection des majeurs

Le marché de l’emploi

Le nombre de mandataires privés et de services mandataires est déterminé par les régions selon un « schéma régional des mandataires juridiques à la protection des majeurs et des délégués aux prestations familiales ». Certaines régions privilégient les associations mandataires plutôt que les mandataires privés. On estime à 8 000 le nombre de professionnels en activité.

Les débouchés

Trois perspectives sont ouvertes au mandataire judiciaire à la protection des majeurs :

  • Le travail dans une association en tant que délégué mandataire. Avantage : le mandataire travaille en équipe, dispose de l’aide de juristes et de spécialistes en gestion du patrimoine, et participe à des réunions. Inconvénient : il gère un nombre important de dossiers et n’a que peu de temps pour approfondir les situations.
  • Le travail en tant que préposé à la tutelle dans un établissement de plus de 80 lits.
  • Le statut d’indépendant. L’exercice à titre libéral confère une autonomie et permet un suivi poussé des personnes. Toutefois, l’isolement face à des situations parfois très lourdes réserve cette solution à des professionnels expérimentés.

Les évolutions de carrière

Par promotion interne ou en poursuivant sur des spécialisations (en droit, notamment), le délégué mandataire peut accéder à des postes de chef de service dans les associations.

Les structures qui embauchent

Associations mandataires, hôpitaux, établissements sociaux ou médico-sociaux de plus de 80 lits, groupements d’établissements sociaux ou médico-sociaux.


Voir la fiche métier