webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Ingénieur social

Le marché de l’emploi

La nécessité d’assurer une maîtrise des politiques sociales et médico-sociales sur les territoires rend l’ingénieur social hautement attractif pour les décideurs. Pour autant, comme pour tout métier de l’expertise, les ingénieurs du social ne représentent que quelques centaines de professionnels. Sitôt après leur formation, la quasi-totalité d’entre eux sont en poste.

Les débouchés

On retrouve des titulaires du DEIS dans la plupart des organismes publics ou privés développant des politiques sociales et médico-sociales ou travaillant sur le développement social. Ils peuvent occuper des emplois de chargé de mission, de conseiller technique, de chargé d’étude. Ils peuvent aussi occuper des fonctions de coordonnateur de projet, ou encore être à la tête d’un service dans une collectivité territoriale. Une part d’entre eux travaille également sous statut de consultant.

Les évolutions de carrière

Elles sont celles de tout expert. Toutefois, l’ingénieur social qui le souhaite peut approfondir ses connaissances par les filières universitaires des Master, par exemple en préparant un certificat européen de formation universitaire en travail social (CEFUTS).

Il peut aussi bénéficier de dispenses et d’allégements pour la formation préparatoire au certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDESIS).

Les structures qui embauchent

Conseils généraux, régions, communes, ministères, groupements d’intérêt public, centres intercommunaux d’action sociale, organismes publics ou parapublics d’action sociale et d’aménagement du territoire, instituts de formation, associations nationales.

 

Voir la fiche métier